Migrants : se montrer à la hauteur des enjeux

Chers amis,

Le 22 septembre, je vous informais de la décision prise par le Préfet de la région Ile-de-France d’installer à Fontainebleau une structure d’hébergement provisoire destinée à accueillir des demandeurs d’asile. J’avais aussi indiqué que, s’agissant d’une compétence régalienne, l’État avait pris cette décision seul et aurait pu tout à fait agir sans en informer la Ville. Placé devant le fait accompli, j’ai immédiatement saisi le Préfet de Région pour entamer avec lui un dialogue ouvert et transparent, afin de trouver les solutions les moins préjudiciables possibles.

Sans disposer encore d’informations précises sur le délais de mise en oeuvre de tout cela, j’ai réussi à obtenir de la part des autorités de l’Etat un certain nombre de garanties : D’une part, sur le caractère provisoire et temporaire de cet accueil à Fontainebleau. Ainsi, il m’a été confirmé qu’en aucun cas Fontainebleau n’hébergerait de site permanent voué à l’accueil de migrants. D’autre part, sur la gestion quotidienne de ce centre d’hébergement, j’ai obtenu de l’État un encadrement permanent par une structure professionnelle, spécialisée, et qui a déjà l’expérience nécessaire. C’est la Croix Rouge qui assurera ce rôle.

In fine, fort de ces garanties, je peux envisager plus sereinement l’utilisation de la caserne Damesne. En effet, j’ai pris acte dans le même temps de la volonté de l’État de vendre cette caserne le plus vite possible. J’en veux pour preuve le lancement il y a quelques semaines de la procédure de vente par le service des domaines.

Sur le fond, chacun est libre de ses opinions concernant l’accueil de ces populations. Je comprends parfaitement que l’installation d’une structure d’hébergement, même provisoire, puisse susciter chez certains des interrogations, des doutes ou des craintes.

Néanmoins, je veux rappeler que sur cette question un certain nombre de devoirs s’imposent à nous en tant que citoyens et s’imposent à moi en tant que maire et élu de la République :

Devoir d’humanité et de charité vis-à-vis d’hommes, de femmes, et parfois d’enfants fuyant pour certains la guerre et la barbarie et qu’on ne peut laisser sans aucune assistance.

Devoir de solidarité vis-à-vis d’autres communes en Ile-de-France qui font face à un afflux trop important de ces populations, voire à l’installation de campements sauvages.

Devoir de responsabilité, enfin, car la France est signataire de conventions internationales encadrant l’exercice et les procédures du droit d’asile auxquelles nous ne pouvons nous soustraire.

Ceci étant dit, si nous devons nous montrer dignes, humains et responsables, cela ne saurait pour autant être synonyme d’angélisme ou de naïveté. Il est par exemple impératif que les services de l’État engagent au plus vite, et avec célérité, le suivi administratif de toutes les personnes qui vont être hébergées à Fontainebleau. Il est impératif aussi que l’ensemble des services de l’Etat (sociaux, de sécurité…) soient mobilisés pour que tout se passe bien.

Je souhaite que chacun se montre digne de la situation et fasse preuve de responsabilité et d’humanité pour refuser toutes les provocations et attitudes inappropriées. L’outrance ou la désinformation, qu’elles soient assumées ou involontaires, ne peuvent que déboucher sur des tensions inutiles.

Je suis persuadé que nous saurons ensemble relever ce défi avec sérénité, coeur et honneur.”

FrédéricValletoux

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *