Retour à l’équilibre de l’Hôpital de Fontainebleau : “remarquable” selon la Chambre régionale des Comptes

Je vous invite à lire ci-dessous une dépêche diffusée par l’agence de presse spécialisée en santé Hospimédia, au sujet du plan de retour à l’équilibre du Centre Hospitalier de Fontainebleau.

Dans un rapport adopté par le Conseil de surveillance de l’Hôpital le 24 octobre dernier, la Chambre régionale des Comptes d’Ile-de-France a jugé ce plan “remarquable”.

Dans un contexte que l’on sait difficile pour les finances publiques en général, et pour les hôpitaux en particulier, des efforts sont demandés à chacun. Des efforts qui portent leurs fruits, et ce d’autant plus que ce sont également ces bons résultats qui ont permis de crédibiliser le projet d’investissement pour la reconstruction de notre Hôpital.

Je veux féliciter pour leur travail et leur mobilisation tous les agents hospitalier ainsi que Jérémie Sécher, ancien directeur de l’Hôpital de Fontainebleau qui à conduit ce plan.
La chambre des comptes d’Île-de-France juge “remarquable” le Pref du CH de
Fontainebleau

Dans son rapport d’observations définitives sur le CH de Fontainebleau (Seine-et-Marne), la Chambre régionale des comptes (CRC) d’Île-de-France revient, entre autres, sur le plan de retour à l’équilibre financier (Pref) mis en oeuvre début 2011 par l’établissement francilien, jugeant “remarquables” les gains de productivité ainsi générés. Celle-ci salue “une meilleure valorisation des activités annexes, une réduction des dépenses de personnel, la maîtrise des dépenses non médicales et la redéfinition d’avantages en nature accordés aux personnels”. À l’époque, l’hôpital affichait à la clôture de l’exercice 2010 un déficit de 1,2 million d’euros (M€), qui grimpait à 1,9 M€ dans son prévisionnel 2011, soit 2,9% des recettes de l’établissement. Cette poussée déficitaire, rappelle la Chambre, était alors due à la baisse de l’activité, au sous-financement de l’hôpital dans un contexte de pénurie budgétaire et à des perspectives de hausse de l’activité inférieures à 2%. Et conséquence immédiate : “Une insuffisance de ressources pour financer les investissements”.
In fine, après un exercice 2011 finalement clôturé sur un déficit de 1,4 M€ pour 81,6 M€ de budget consolidé, le CH de Fontainebleau a renoué avec l’équilibre dès 2012 sur son compte de résultat principal (CRP, lire ci-contre).
Il est vrai que l’hôpital a alors été bien aidé par une dynamique d’activité retrouvée (+4,5% de séjours MCO).
Mais la tendance s’est confirmée l’année suivante, tant sur le CRP que tous budgets confondus, en dépit d’un léger tassement du nombre de séjours (-0,2%). Et bien qu’aucune subvention n’ait été allouée par l’ARS Île-de-France au titre du plan de retour à l’équilibre*.

Pour autant, “ces améliorations, qui ont rapporté à l’établissement un surplus de ressources financières de près de 1,2 M€ en moins de dix-huit mois, devraient être complétées à l’avenir par une gestion plus serrée des dépenses de fonctionnement ainsi que par un effort supplémentaire dans les activités les mieux rémunérées”, nuance la CRC. Dans sa réponse à la Chambre, la direction de Fontainebleau se montre “perplexe” quant à l’applicabilité de cette seconde mesure dans “un établissement investi de missions de service public et par ailleurs soumis, comme tous les autres établissements, à de fortes incertitudes sur les évolutions tarifaires relatives à l’activité MCO”. S’agissant de la première recommandation, elle aurait sans doute méritée, selon l’hôpital, d’être précisée dans ses motivations et son contenu.

Thomas Quéguiner

* En juillet 2013, l’ARS a annoncé l’octroi d’une aide de 27 M€ au CH de Fontainebleau, non pas dans le cadre du Pref mais pour qu’il puisse mener à bien son projet alternatif de reconstruction/restructuration évalué à 58 M €. “

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *