FREDERIC VALLETOUX REELU A LA PRESIDENCE DE LA FEDERATION HOSPITALIERE DE FRANCE

COMMUNIQUE DE PRESSE – 28 Septembre 2016

Le conseil d’administration de la Fédération hospitalière de France (FHF) a réélu ce matin le président sortant, Frédéric Valletoux, à la tête de la Fédération et ce pour un mandat de trois ans. Frédéric Valletoux entend continuer à porter haut et fort la voix de l’hôpital public et des établissements médico-sociaux dans un esprit de rassemblement et de dépassement des clivages.

Le président sortant a été élu contre le neurologue Olivier Véran dont il a salué l’engagement en faveur du service public de santé.

Agé de 50 ans, Frédéric Valletoux est ancien journaliste, maire « Les Républicains » de Fontainebleau, conseiller régional d’Ile-de-France et président du conseil de surveillance de son l’hôpital..

Pour mener à bien son nouveau mandat de président de la FHF, Frédéric Valletoux a indiqué qu’on pouvait compter sur son engagement fort et a rappelé ses nombreuses prises de position (pour défendre la fin de la convergence tarifaire, une plus forte régulation de l’installation des médecins ou encore pour réintroduire dans la loi l’existence d’un service public un et indivisible).

Une présidence sous le signe de l’ouverture

Le projet porté par Frédéric Valletoux pour son nouveau mandat s’inscrit dans le droit fil des chantiers déjà menés et, surtout, dans une posture d’ouverture. « L’ouverture de nos travaux a été et va continuer à être la marque de ma présidence. Cette ouverture résolue s’adresse aux médecins, au secteur médico-social, aux soignants, au secteur de la santé mentale, aux représentants des usagers. Elle est aussi dans la gouvernance de notre fédération que je souhaite rassemblée et indépendante à la fois », a-t-il indiqué.

Susciter la confiance

Sens et confiance sont deux mots clés de la nouvelle présidence de la FHF. « L’hôpital est aujourd’hui fragilisé, je souhaite qu’on le redonne du sens aux réformes et afficher une vision offensive de ce qui est l’essence du service public hospitalier et de ce qu’il apporte à nos concitoyens. Cela ne peut se faire sans faire le choix d’une confiance forte dans les professionnels de santé, capables d’une belle inventivité, d’une énergie qu’il s’agit d’apprécier à sa juste valeur et de libérer ».

Parmi les priorités avancées dans sa profession de foi : la proximité territoriale (en métropole et en outremer) et l’accès aux soins, la recherche et l’innovation ainsi que l’investissement. L’objectif est de surprendre les interlocuteurs de la FHF quant à la capacité de cette dernière à proposer des solutions pour adapter aux défis de demain les quelque 1 000 établissements publics de santé et 3 8000 établissements médico-sociaux qu’elle représente.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *