Un rapport de Chambre Régionale des Comptes plutôt flatteur sur Fontainebleau

Régulièrement, la Chambre régionale des Comptes inspecte de fond en comble les budgets des collectivités publiques, et en extrait un rapport qui examine leur gestion. Le dernier rapport concernant la Ville de Fontainebleau, pour sa gestion sur la période 2007- 2014, a été rendu public lundi soir en Conseil municipal (document intégral à télécharger en cliquant ici).

Qu’en ressort-il?

Le premier point, c’est la satisfaction de constater qu’après avoir enquêté sur tous les pans de l’action municipale (contrats, marchés publics, délégations de service public, opérations comptables et budgétaires, ressources humaines, programmes de travaux, gestion dans ses moindres détails), la Chambre des Comptes n’a émis que quelques remarques d’ordre général sur la situation financière. Habituellement, les rapports de ce type sont une succession d’observations sur les points qui posent problème ou les irrégularités ; en l’espèce, les magistrats n’ont relevé aucune irrégularité ni aucun problème majeur. C’est un premier signe de sérieux budgétaire.

Sur la forme, la Chambre a relevé la nette amélioration de la situation à la suite des observations du précédent rapport sur la gestion de la Ville avant 2004 : « la Commune a répondu à la plupart des observations formulées lors du précédent examen » et « il a été remédié à la plupart des anomalies relevées » à l’époque. Et il faut savoir que ces « anomalies » étaient particulièrement nombreuses (malversations sur le fonctionnement du marché forain, irrégularités dans l’attribution du marché de stationnement, par exemple).

Ce précédent rapport, particulièrement critique, et que vous pouvez consulter en intégralité en cliquant ici, faisait apparaître une « représentation inexacte du patrimoine, de la situation financière et du résultat », des « comptes faussés » et une « présentation des comptes par la Commune qui a conduit à faire apparaître une situation financière  plus satisfaisante qu’elle ne l’est en réalité ».

En somme, avec mon équipe, nous avons remis de la rigueur et de la transparence dans la gestion de la Ville.Sur le fond, le document présenté lundi salue les efforts faits par la Ville dans une situation que l’on sait tendue, notamment du fait de la dette de la géothermie qui représente encore 20% de la dette municipale.Le rapport note en effet que :. « en ce qui concerne les charges de fonctionnement, l’évolution des charges dites incompressibles […] a été maîtrisée »

. pour maîtriser ses dépenses d’équipement « la Commune a élaboré un plan pluriannuel d’investissement dans lequel elle a inscrit le financement prévisionnel des principales opérations d’équipement envisagées au cours des exercices 2013 à 2016 »

. « le niveau de l’endettement communal a été stabilisé »

Dans ce cadre, les recommandations des magistrats financiers sont de poursuivre les efforts engagés, en continuant à se tenir à la programmation pluriannuelle des dépenses d’équipement et la stricte maîtrise des dépenses de fonctionnement. Je me félicite particulièrement de ces recommandations, puisque c’est exactement le sens que nous avons donné à notre gestion ces dernières années, notamment avec le plan drastique d’économie prévu pour 2015, suite au tour de vis décidé par le gouvernement vis-à-vis du soutien de l’Etat aux collectivités locales.

Les contribuables sont en droit d’avoir une information précise et objective sur la gestion de leur ville, spécialement dans la période difficile que nous connaissons.

C’est pourquoi j’ai voulu vous transmettre ces documents dans leur intégralité. Vous pourrez ainsi prendre connaissance de l’appréciation des comptes municipaux par une autorité indépendante qui, tout en soulignant des marges de manœuvre limitées, dues en grande partie aux héritages du passés et aux baisses des dotations de l’Etat, valide notre gestion.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *