Communiqué de presse : Approbation des acomptes administratifs 2018

L’approbation des comptes administratifs 2018 confirme
une gestion saine et rigoureuse dans la durée.

Lors de la séance du conseil municipal le lundi 27 mai 2019, à l’occasion du vote des comptes administratifs 2018, le débat a permis de mettre en avant la bonne santé financière de la Ville de Fontainebleau.

Au-delà de la seule analyse de l’année 2018, ces comptes administratifs révèlent à nouveau l’extrême rigueur avec laquelle est géré le budget de Fontainebleau.

En effet, en dix ans, les dépenses de fonctionnement ont évolué de seulement 0,39%, passant de 20,408M€ (budget 2008) à 20,487M€ (budget 2018).

La masse salariale, premier poste des dépenses de fonctionnement, est également stabilisée, ne progressant en 10 ans que de 0,9% à Fontainebleau, là où la moyenne nationale est une augmentation de 15% !

Quant aux dépenses à caractère général (les « charges courantes »), elles sont en baisse ! En effet, elles passent de 6,8M€ en 2008 à 5,9M€ en 2018, soit une diminution de 9,9%.

Au cours des 10 dernières années, le niveau de l’épargne brute (c’est à dire ce que la Ville dégage comme épargne), hors cessions immobilières, est toujours resté stable, à un niveau moyen de 1,5M€ par an. Là encore, constatée sur une période longue, la performance démontre la constante rigueur dans la gestion budgétaire.

Surtout, cet effort sur le fonctionnement a permis de dégager des marges de manoeuvre conséquentes pour investir. Ainsi, sur l’ensemble du mandat 2014-2020, ce sont plus de 30 millions d’euros qui ont pu être investis pour rénover, embellir et moderniser la ville.

Cette politique d’investissement pour l’’avenir, rendue possible grâce à l’épargne et à l’autofinancement qu’elle permet, l’est aussi par l’emprunt bien sûr. Comme Frédéric Valletoux s’y était engagé il y a 10 ans, le stock de dette a toujours été stabilisé aux environs de 20M€. À Fontainebleau, on n’emprunte pas plus qu’on ne rembourse.

Au gré des conjonctures et surtout des projets, il peut y avoir des écarts d’une année à l’autre sur les lignes comptables, mais la bonne gestion locale doit s’apprécier sur le temps long. Au regard des comptes administratifs 2018 et de la mise en perspective avec les chiffres de 2008, la gestion tout au long de ces années se révèle saine, cohérente et stable.

Elle est le résultat d’une détermination jamais prise en défaut et d’une incontestable rigueur.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *