La bibliothèque en plein chantier

Bibliothèque

J’ai poursuivi ce matin ma visite des chantiers en cours à Fontainebleau par une visite à la Bibliothèque, ce bâtiment dont la partie la plus ancienne date du 17e et pour lequel nous reprenons toute la structure, et notamment la charpente, les planchers, etc.

Encore huit mois de travaux avant une deuxième phase de travaux pour revoir tout l’aménagement intérieur et rendre ainsi aux Bellifontains une bibliothèque totalement réorganisée et plus moderne à la rentrée 2015.

Les images du chantier en cliquant ici

Déjeuner de rentrée, dimanche 14 septembre

Après des derniers mois particulièrement chargés sur le plan politique, depuis les élections municipales, les élections européennes, l’échec global du Gouvernement, jusqu’à la crise de l’UMP…, la rentrée s’annonce elle-aussi dense, aussi bien sur le plan local que régional ou national.

Pour évoquer avec vous tous ces sujets, mais surtout pour nous permettre de redémarrer ensemble après l’été, je vous propose de nous retrouver pour un moment amical et convivial :

le dimanche 14 septembre 2014 à partir de 12h00,
à l’occasion d’un déjeuner de rentrée
à la Maison des Sports (stade de la Faisanderie).

Une participation de 10€/personne vous sera demandée à l’entrée. Les enfants sont les bienvenus (gratuitement) et des animations leur seront proposées.

Vous pouvez d’ores et déjà confirmer votre présence par mail à l’adresse frederic.valletoux@gmail.com. N’hésitez pas à convier vos amis.

 

Voirie : les chantiers de l’été

J’ai fait hier, avec mes adjoints Jean-Alec Ducros et Virginie Perrachon, le tour des chantiers de l’été dans les rues de Fontainebleau.

Rue Saint-Merry

Un programme de travaux encore dense cette année : réfection totale de la rue Saint-Merry entre la rue Royale et le tunnel Couperin, et de la rue Saint-Louis; déplacement du transformateur EDF de la Place de la République en prévision du creusement du parking.

Chaque année, nous mettons à profit la période estivale pour rénover des rues, en procédant par ordre de priorité. Pour mémoire, l’an dernier, la rue Royale et la rue Saint-Merry (de place Damesme à rue Royale) avaient été totalement rénovées, en même temps qu’était aménagée la gare routière proche du collège international et du lycée François 1er.

Avec l’équipe qui m’entoure, nous continuons le travail de fond pour améliorer le cadre de vie à Fontainebleau.

Les photos de la visite en cliquant ici

 

 

Mon discours à l’occasion du 14 juillet 2014

Retrouvez ci-dessous le texte de mon intervention ce matin devant l’Hôtel de Ville, à l’occasion de la Fête nationale.

Beaucoup de ferveur encore une fois autour de cet événement, avec en prime l’un des (rares) rayons de soleil de ces derniers jours…

14 juillet


Intervention de Frédéric Valletoux, Maire de Fontainebleau
14 juillet 2014
(Seul le prononcé fait foi)
“Le 14 juillet, fête de la Nation française, est une date tout a fait particulière. Ce jour est en effet le moment choisi depuis 1880 pour célébrer l’unité nationale autour des valeurs républicaines. Et bien sûr la IIIeme République naissante n’a pas choisi ce jour au hasard : il vient rappeler la Révolution française et la fête de la Fédération du 14 juillet 1790, qui elle-même célébrait la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789.
Il s’agit ainsi de ne pas oublier que nous célébrons aujourd’hui l’unité nationale autour des valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité ; l’unité nationale autour de nos institutions républicaines et démocratiques ; l’unité nationale autour de notre drapeau et depuis quelques années déjà du drapeau européen ; l’unité nationale autour de notre Armée, qui est l’un des ciments de notre Nation ; l’unité nationale, enfin, en ayant en tête qu’elle est un bien précieux, à défendre contre toutes les intolérances et les excès qui peuvent à tout moment la menacer, un bien précieux qui s’est façonné au cours des siècles.
La France d’aujourd’hui s’est construite tout au long d’une histoire heurtée, faite tout à la fois d’épisodes violents et de périodes prospères, d’heures glorieuses et de pages plus sombres. Mais voilà, l’Histoire est un fil continu. L’Histoire ne se découpe pas, elle est un tout.
Et dans ce continuum, notre Ville, Fontainebleau, vient particulièrement éclairer la richesse de ce passé. En choisissant de faire de Fontainebleau l’une de leur résidence, et ce pendant huit siècles, la monarchie et l’Empire ont fait de notre Ville, la ville de France, avec Paris, où s’est exercé le pouvoir national le plus longtemps et avec la plus grande permanence.
Si je le rappelle ainsi aujourd’hui, ce n’est pas par esprit de forfanterie, mais bien pour dire à quel point je crois qu’ici, peut être plus qu’ailleurs, nous devons être attachés à ce lien particulier qui pour toujours nous unit avec l’Histoire.
Aujourd’hui, nous célébrons la République. Lors du Bicentenaire des Adieux de Napoléon à sa Garde, en avril dernier, nous avons tous ensemble célébré la tradition impériale de Fontainebleau.
L’Empire d’un côté, la République de l’autre. Il n’y a là ni incohérente, ni contradiction, mais seulement la conviction que ces deux périodes sont aussi complémentaires sur plusieurs points. L’épopée napoléonienne s’est inscrite dans la continuité de l’aventure révolutionnaire, initiant un processus qui mettra près d’un siècle à accoucher d’une République stable.
N’oublions pas d’ailleurs ce que la République doit à l’Empire. Il suffit de se pencher sur l’origine des institutions qui vous allez voir défiler dans quelques minutes pour vous en rendre compte.
C’est par exemple Napoléon 1er qui, par décret du 18 septembre 1811, a créé le Bataillon de sapeurs chargé des pompes à incendie de la Ville de Paris, première organisation de pompiers professionnels. Les sapeurs-pompiers de Fontainebleau-Avon en sont les héritiers.
Quant aux cavaliers du Centre Sportif d’Equitation Militaire, ils bénéficient quotidiennement de l’extraordinaire manège de Sénarmont, classé Monument Historique, qui a aussi été créé par Napoléon 1er en 1807.
Et lorsque tout à l’heure je remettrai la médaille de la Ville aux 27 jeunes Bellifontains qui ont cette année obtenu le Baccalauréat avec une mention Très Bien, ces jeunes gens se souviendront que le « bac » dans sa version moderne a été inventé par Napoléon 1er en 1808.
Que mes propos ne soient pas mal compris : il ne s’agit bien sûr pas de faire une quelconque apologie de l’Empire, car rien n’est plus précieux que la liberté et l’égalité républicaines. Mais n’oublions pas ce que la République doit aussi à l’Empire, n’oublions pas que cette Union nationale que nous célébrons aujourd’hui est un tout.
En cette année 2014, la fête nationale revêt aussi un caractère particulier, 70 ans après la libération de 1944.
Je vous invite toutes et tous le 23 août prochain, pour une commémoration de la libération du Pays de Fontainebleau, que nous organisons conjointement avec les Maires d’Avon, Bourron-Marlotte, Samois-sur-Seine, Héricy, Vulaine-sur-Seine et Samoreau.
Dans une période qui est difficile, on le sait, pour beaucoup de Français, je crois que ces cérémonies commémoratives sont précieuses parce qu’elles nous rappellent que ce qui nous rassemble est beaucoup plus important que ce qui nous divise.
A Fontainebleau nous avons aussi pris l’habitude de faire de notre fête nationale une fête européenne et internationale.
Je salue la présence la délégation militaire allemande, sous les ordres du Lieutenant Jost, qui nous fait l’amitié cette année encore de défiler aux côtés des troupes françaises. C’est cette présence qui explique la présence ici du drapeau de la République fédérale d’Allemagne.
Je remercie également les Ecoles d’Art américaines, qui nous offriront tout à l’heure un aperçu de leur talent, en avant-goût des représentations qui auront lieu au fil de l’été à Fontainebleau et Avon.
La fraternité aujourd’hui ne peut s’envisager qu’à l’échelle internationale. Soyons fiers et heureux d’habiter dans une ville qui, malgré sa petite taille, nous offre la possibilité d’en faire tous les jours l’expérience.
Vive Fontainebleau, vive le Pays de Fontainebleau, vive la République, Vive la France, vive l’Europe ! “

20 minutes de stationnement gratuites partout dans Fontainebleau

Hier soir, le Conseil municipal a adopté une modification des tarifs du stationnement sur voirie à Fontainebleau, applicables à partir de septembre, avec deux nouveautés principales :

1. Comme prévu dans le contrat qui lie la Ville à Interparking, alignement des tarifs du stationnement sur voirie avec les tarifs des parkings en ouvrage, soient 0,90€/h en zone verte et 1,70€/h en zone verte.

2. 20 minutes de stationnement gratuites dans tout Fontainebleau, une fois par jour et par véhicule.

En favorisant les arrêts de courte durée sur voirie et les stationnements plus longs dans les parkings, la rotation sera plus importante et il sera donc plus facile de se garer dans le centre de Fontainebleau, pour faire une course par exemple.

Cette évolution s’accompagne d’un saut qualitatif important : tous les parkings ont été rénovés ou en cours de rénovation, avec un guidage à la place et une signalétique en ville indiquant en temps réel le nombre de places disponibles par parking; tous les horodateurs vont être remplacés cet été par des machines neuves avec paiement par carte bleue et un écran sur lequel on pourra diffuser des informations sur les événements, les initiatives commerciales, les travaux etc.

Avec mon équipe, nous voulons rendre la Ville plus facile.

 

“Comment la ville veut vous réconcilier avec les parkings souterrains” – larepublique77.fr

Le 5/07/2014 – www.larepublique77.fr

A la rentrée, on pourra se garer 20 minutes gratuitement dans la rue ! Une mesure choc qui doit inciter les automobilistes à laisser leur voiture au parking pour les longues durées.

parkingBLO.jpg

Si vous n’aimez pas les parkings en ouvrage, vous devrez vous faire une raison. La municipalité est bien décidée à supprimer à moyen terme le stationnement sur voirie pour de longues durées. Virginie Perrachon, adjointe à la voirie, est on ne peut plus clair : « petit à petit, on veut libérer la ville des voitures. Dans toutes les grandes villes, on se gare dans les parkings car on n’a pas le choix ». Voici comment la mairie veut procéder

– 20 minutes de stationnement gratuit

C’est la nouveauté qui va en surprendre plus d’un. Très bientôt, on pourra se garer gratuitement en voirie pour de courtes durées : « On a mis en place les arrêts 5 minutes qui nécessitaient beaucoup de surveillance. Désormais, pour des petites courses, on pourra se garer sur les places payantes dans la rue ». Il faudra se rendre à l’horodateur, entrer sa plaque d’immatriculation, et poser sur votre tableau de bord le ticket. Mais attention, vous n’y aurez droit qu’une fois par jour. « On veut vraiment faire passer le message que le stationnement sur voirie est pour de la courte durée. Si on veut rester plus longtemps, on se gare dans les parkings », ajoute Mme Perrachon.

– Des horodateurs nouvelle génération

Le manque de monnaie dans votre portefeuille ne sera plus une excuse. Les horodateurs vont tous être changés sur la ville. Ils permettront de régler par carte bleue, via un écran digital qui diffusera des informations et vous permettra de consulter le plan de situaton. On pourra également y acheter sa carte de stationnement mensuelle.

– Des zones de stationnement simplifiées

Finies les zones rouges, oranges et vertes. Bientôt, vous vous garerez en zone résidentielle ou en « hyper-centre ». Le bas de la rue des Bois et la rue Guérin vont repasser en zone « verte », et le stationnement en zone « rouge » pourra atteindre 2 heures, contre 1 h 24 actuellement.

– Des tarifs revus à la hausse

Les tarifs de stationnement, qui n’ont pas évolué depuis 2001, vont très certainement augmenter en voirie. Le but, clairement, est de dissuader les automobilistes à chercher de la place dans la rue, pour se rabattre sur les parkings ouvragés. « C’est important pour la fluidité, beaucoup de voitures tournent dans Fontainebleau pour trouver de la place. Ils perdront moins de temps en se garant dans les parkings ».

– Des parkings plus accueillants

On sait que beaucoup d’utilisateurs n’aiment pas se garer dans les parkings. Interparking a donc investi pour les rendre plus accueillants et accessibles : « Ils ont été repeints, la sécurité a été refaite avec une augmentation de la surveillance. Désormais, tous ont le jalonnement qui permet de savoir combien de places sont libres à chaque étage et chaque rangée. Ce qui était une perte de temps avant va devenir plus rapide, avec un prix raisonnable et du confort ». En entrée de ville, on peut désormais savoir combien de places sont disponibles dans les parkings : « On ne peut plus dire qu’on ne peut pas se garer à Fontainebleau », conclut Mme Perrachon.

Yoann VALLIER

A la caisse des parkings, ça bouchonne !

Depuis peu, les usagers ont constaté que le paiement à la barrière des parkings peut être long : « Ce sont les normes européennes qui obligent d’avoir une réponse bancaire. Cela prend un peu de temps et peut poser des soucis quand beaucoup de voitures sortent en même temps. Je conseille de payer à la borne avant de reprendre sa voiture, cela sera très utile pour fluidifier le trafic » explique Mme Perrachon.

Conseil municipal, jeudi 10 juillet à 19h30

Au menu du Conseil municipal, notamment : renouvellement des conseils de quartiers, motion de soutien à l’Association des Maires de France pour alerter les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat, bilan de la 1ère année d’Interparking à Fontainebleau, modification des tarifs du stationnement sur voirie.

Venez nombreux!